disponible sur

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Montréal-Nord

épisodes disponibles sur

1. Fourchettes de l'Espoir | Antonita Homère

Commençons par un ventre plein

Antonita Homère est arrivée au Québec en 1989 à l’âge de 9 ans et travaille aujourd’hui pour les « Fourchettes de l’Espoir« , un organisme qui vient en aide aux immigrants par le biais de l’alimentation à Montréal-Nord. Coordinatrice jeunesse au départ et maintenant coordinatrice de la programmation, Antonita nous dévoile sa passion d’aider son prochain. Elle nous raconte les différents programmes de l’organisme basés sur la cuisine saine et l’aide alimentaire. Il y en pour toutes les tranches d’âge : activités culinaires, aide aux devoirs, ateliers de cuisine de petits chefs (4-12 ans), accompagnements premiers emplois, maison de maternité, dépannage alimentaire, cafétéria et popote roulante. Selon elle, « un ventre bien plein donne de bons résultats ».

2. Maria dite Yolette Pierre

S’adapter à 66 ans

Lorsqu’elle est arrivée à Montréal à l’âge de 66 ans, Maria dite Yolette Pierre avait tout perdu lors du tremblement de terre en Haïti de 2010. Elle est restée au Québec aux côtés de sa fille déjà installée. Maria témoigne des longues démarches administratives menées jusqu’à l’obtention de sa citoyenneté canadienne. Maria a su s’adapter et est fière de son intégration.

3. Foirée Montréalaise | Martin, Joel & Yvan

Conter les histoires du quartier

Martin Desgagné, Joel Nawej et Yvan Bienvenue nous racontent « Foirée Montréalaise », un collectif de théâtre citoyen où les artistes viennent dans les arrondissements de Montréal conter les histoires du quartier et celle de ses habitants.

4. Institut Pacifique | Ourakoye Bembello

Perception et communication

Ourakoye Bembello est franco-nigérienne. Venue étudier au Canada en médiation interculturelle, elle est aujourd’hui formatrice-consultante en résolution de conflit et médiatrice accréditée IMAQ pour l’Institut Pacifique, un centre pancanadien installé depuis plus de 40 ans à Montréal-Nord. Sa mission est de mettre en place des milieux de vie sain et harmonieux auprès des enfants et des parents. L’organisme propose le « Service de médiation sociale » permettant l’accompagnement à la résolution de conflit par les individus eux-mêmes concernés. « La plupart des conflits partent d’une perception, encore une fois », Ourakoye nous parle de communication et les enjeux de la médiation sociale.

5. Elyakout Chockrad

Éducation maroco-québécoise

Arrivée en octobre 2003 du Maroc, citoyenne canadienne depuis 2008, Elyakout Chockrad a suivi son mari au Québec pour fonder leur famille. Elyakout met un point d’honneur à transmettre sa culture marocaine à ses enfants, mêlée à la culture québécoise locale. Elle nous parle de l’Islam, de paix et de liberté.

6. Un Itinéraire pour tous | Isabelle & Ousseynou

Une initiative citoyenne

Isabelle Laporte et Ousseynou Ndiaye nous raconte « Un Itinéraire pour tous« , un organisme communautaire citoyen de Montréal-Nord. Originaire du Sénégal, Ousseynou arrive au Québec le 18 août 2017. Une semaine plus tard, il détient déjà son premier emploi. Il nous témoigne sa rapide intégration québécoise. Isabelle, elle, est montréalaise, a grandi dans un milieu multiculturel à Saint-Laurent et travaille depuis 2018 à Montréal-Nord. « Un Itinéraire pour tous » offre un milieu de vie pour tous, à travers des activités favorisant l’intégration des nouveaux arrivants dans une perspective d’améliorer de leur qualité de vie grâce au pouvoir de leurs propres actions.

7. Centre des jeunes l'Escale | Danièle & Célestin

Jeunes et accompagné.e.s

Danièle Salmeron et Célestin Saint-Jean nous raconte le Centre des jeunes l’Escale à Montréal-Nord. Arrivée il y a dix-sept ans au Québec, Danièle oeuvre depuis plus de dix ans avec et pour les jeunes. Célestin est arrivé à l’âge de 4 ans et a appris à vivre tout seul depuis le décès de son père il y a 3 ans. L’Escale favorise l’autonomie et l’empowerment des jeunes de 15 à 25 ans en offrant un service d’écoute et d’accompagnement personnel psychosocial. On y retrouve les programmes tels Persévérance scolaire, Pré-employabilité, Engagement citoyen et Entrepreneuriat jeunesse. Le centre est un lieu convivial propice pour respirer, se confier et se laisser aller. Danièle est en charge du programme TAPAJ (Travail Alternatif Payé À la Journée) dans lequel Célestin s’est inscrit, ils nous racontent leur expérience.

8. Passeurs de Voix | Tatiana & Noubi

Migration sur plancher

Tatiana Burtin et Noubi font partie des « Passeurs de Voix », un collectif de théâtre engagé. Noubi, musicien et comédien sénégalais, est arrivé en 2016 à Montréal par amour. Son expérience humaine et artistique se poursuit au travers son trio musical et le théâtre. Tatiana, elle, est arrivée en 2008 par les bancs de la fac depuis la France et réalise aujourd’hui son rêve de petite fille de metteuse en scène. « Passeurs de Voix », fondé en 2018, développe le spectacle en mouvance continue « J’irai migrer chez vous… » inspiré du texte « Migrants » de Matéi Visniec. Qu’est-ce que le parcours d’un migrant ? Le collectif souhaite mener le public à réfléchir sur la verticalité de l’accueil dans un nouveau pays et apporter une réflexion plus profonde de ce que l’on vit ici en tant que migrant. Parler au nom de tous ceux qui voyagent. Selon Noubi, « les gens qui nous arrivent sont une richesse qui nous arrive. »…

9. Bernabe Tito Muamba

De l’Angola au Québec

Bernabe Muamba, originaire de l’Angola, a quitté son pays en 2017 avec ses trois premiers enfants pour des raisons politiques. Ils sont d’abord allés aux États-Unis puis au Canada en empruntant le chemin Roxham séparant les deux frontières. Bernabe nous partage le long processus d’immigration et son parcours en tant que migrant. En regardant ses enfants s’enraciner au Québec, il réalise que lui aussi change sa façon d’être, significatif d’adaptation. Pour lui, il est nécessaire que la nature puisse s’exprimer et c’est notre rôle à tous de s’adapter, que nous soyons migrants ou accueillants.

10. Paroles d'excluEs | Bochra & Nomez

Paroles citoyennes

Bochra Manaï et Nomez Najac nous racontent « Paroles d’excluEs« , un organisme qui redonne la parole aux citoyens vivants l’exclusion (sociale, raciale, économique etc). Coordinatrice générale, Bochra est née en Tunisie, a grandi en Europe et est venue au Québec terminer son doctorat sur la question migratoire il y a une douzaine d’années. Arrivé en décembre 2012 avec sa femme et originaire d’Haïti, Nomez, lui, est chargé de mobilisation. L’organisme est un espace collectif, de vivre ensemble, et invite les citoyens (avec ou sans papiers) à penser par eux-mêmes leur implication et leur rapport à leur quartier et à la citoyenneté en général. Parole d’excluEs est une porte d’entrée, un passage de témoin entre les citoyens et ceux qui décident.

11. Réginald Bonga

Percussions engagées

Réginald Bonga né Jean Louis Réginald, musicien percussionniste engagé né à Port-au-Prince, voyage au gré de ses projets artistiques. Deux ans après le tremblement de terre d’Haïti en 2010, Réginald a fait ses valises pour de bon et s’installe au Québec. Adepte du voodoojazz, style inspiré de la musique traditionnelle haïtienne, le musicien nous confie ses rêves, ses revendications et témoigne des difficultés rencontrées en tant qu’artiste venu d’ailleurs. Par sa musique métissée, l’artiste souhaite influencer le Québec de manière positive : « n’ayez pas peur de l’autre » est son premier message.

12. La Musique aux enfants | Geneviève Bigonnesse

S’élever en musique

Geneviève Bigonnesse, originaire de Laval, intervient dans le cadre de « La Musique aux enfants« , une initiative de l’Orchestre Symphonique de Montréal (OSM). Fondé en 2016, l’organisme enseigne la musique classique aux 4-5 ans de l’école Saint-Rémi à Montréal-Nord. Les cours sont implantés dans leur parcours scolaire et accueillent 200 enfants à chaque semaine. Pour les plus grands, 7-8 ans, des cours parascolaires sont proposés, actuellement à 55 enfants. Les élèves issu.e.s des classes d’accueil de Saint-Rémi suivent le même parcours musical tout en apprenant le français grâce au chant. Contrebassiste et enseignante des arts spécialité musique, Geneviève met à profit ses compétences en tant que gestionnaire principale de l’organisme et nous partage les bienfaits de la musique classique.

13. Nassima Samadi

Nous sommes tous beaux

Nassima et ses parents ont quitté l’Algérie pour migrer au Québec en 2002 suite à la guerre civile des années 1990. Aujourd’hui artiste amateur autodidacte à Montréal-Nord, Nassima se passionne pour la photographie et l’illustration. Son oeuvre artistique « Diversité » nous invite à réfléchir sur ce qui l’a marqué, « c’est à travers les épreuves que la vie nous apprend l’humanisme, la compassion et l’empathie envers notre prochain ». Chacun de nous a une essence et l’artiste tente d’en extraire sa pureté en nous tirant le portait dans le métro ou en nous croquant le visage dans notre milieu d’origine. « Déployer au grand jour la beauté et la fragilité qui existe en chacun de nous », pour elle, la beauté standard n’est pas celle des magazines puisque nous sommes tous beaux.

14. Doan Trang Phan & Marilyn Butler

Duo social

Doan Trang Phan et Marilyn Butler sont toutes les deux nées en Asie et adoptées au Québec. Marilyn est chargée de mobilisation pour « Paroles d’excluEs » lui permettant d’être proche des personnes du quartier et lutte contre les discriminations et pauvreté. Doan, quant à elle, pratique l’actuariat dans les domaines de la sécurité sociale et opère à l’international. Duo de combattantes, elles nous révèlent leurs histoires personnelles et nous livrent leurs messages. Doan et Marilyn s’intéressent notamment aux problématiques auxquelles les femmes immigrantes sont confrontées, prônent l’interdépendance des êtres humains et tentent de transformer les traumatismes en collectif : faire du sens et réparer.

Parc Henri-Bourassa

Au cours de cette promenade, vous apprendrez davantage sur le quartier Montréal-Nord, un arrondissement de 84 234 habitant.e.s, où 40,4 % de la population est issue de l’immigration. Les cinq principaux pays d’origine des immigrant.e.s sont, dans l’ordre d’importance: Haïti, l’Algérie, l’Italie, le Maroc et le Liban.*

*Sources: Montréal en statistiques – BINAM mars 2019


Pour commencer le parcours sonore tout en découvrant le quartier, rendez-vous au parc Henri-Bourassa à pied, en vélo, ou en utilisant les transports en commun!


Adresse

Parc Henri-Bourassa
Place de l’Espoir
Montréal, QC H1G 1Y6

Transports
Bus : 469, 49, 69, 380, 32, 353, 432, 48

ATSA et ses partenaires tiennent à souligner que le projet Cuisine ton quartier-Montréal se trouve sur le territoire traditionnel non cédé des Kanien’keha:ka (Mohawks), qui a longtemps servi de lieu de rassemblement et d’échange entre les nations.

Nous vous tiendrons au courant du lieu de l’accrochage sous peu. Merci !

ATSA reconnaît que Halifax est située dans le territoire non cédé Mi’gma’gi, un territoire ancestral et non cédé qui appartient au peuple Mi’gmaq. Nous respectons l’histoire, les langues et les cultures des Premières nations et des Mi’gmaq de ce territoire, dont la présence continue d’enrichir notre communauté.Nous faisons cette reconnaissance comme un acte de réconciliation et de gratitude envers ceux dont nous habitons le territoire ou que nous visitons

En partenariat avec

Nous vous tiendrons au courant du lieu de l’accrochage sous peu. Merci !

ATSA reconnaît qu’elle a effectué ses entrevues au Nouveau Brunswick, sur le territoire traditionnel non cédé des peuples Wolastoqiyik, Mi’kmaq et Peskotomuhkati. Nous honorons les gardiens du savoir et de ces terres, et souhaitons bâtir des relations pacifiques et respectueuses avec eux. Nous rendons hommage aux anciens, passés et présents, et aux descendants de cette terre.

En partenariat avec